Canicule, fortes chaleurs : des mesures s’imposent aux employeurs

PARTAGER

Les pouvoirs publics ont diffusé le plan national canicule 2017 (PNC) rappelant les mesures à adopter par les employeurs et les salariés dans les moments de fortes chaleurs.

Les employeurs ont la responsabilité de prendre les mesures nécessaires visant à assurer la sécurité et protéger la santé des travailleurs de leurs établissements, en tenant compte notamment des conditions climatiques (article L4121-1 et suivants du Code du travail).

Pour respecter leur obligation de sécurité il est notamment recommandé aux employeurs :

– de surveiller la température ambiante ;
– de mettre en place, si nécessaire, une organisation du travail permettant au salarié d’adapter son rythme de travail selon sa tolérance à la chaleur ;
– d’adapter les horaires de travail dans la mesure du possible (début d’activité plus matinal, suppression des équipes d’après-midi …), d’organiser des pauses de façon à permettre aux salariés de bénéficier de temps de récupération adaptés et de réduire les manutentions manuelles de charges ;
– de s’assurer que le port des protections individuelles est compatible avec les fortes chaleurs ;
– d’informer tous les travailleurs des risques, des moyens de prévention, des signes et des symptômes du coup de chaleur, en affichant, au besoin, les recommandations à suivre pour éviter ce risque.
– de prévoir des zones d’ombre ou des abris pour l’extérieur ;
– d’inciter les salariés à se surveiller mutuellement pour déceler les signes de coup de chaleur et les signaler à l’employeur ou au médecin du travail.

Rappelons enfin qu’il existe des dispositions spécifiques dans le secteur du BTP : mise à disposition d’un local et/ou aménagement des chantiers en cas de forte chaleur et mise à disposition d’au moins 3 litres d’eau potable fraîche par jour et par salarié.

 

Instruction ministérielle du 24 mai 2017

Inscrivez-vous à notre newsletter