Incitation à rouler « propre »

PARTAGER

La déductibilité des amortissements des véhicules de tourisme au-delà de 18 300 €.

Les règles en matière d’amortissement des véhicules de tourisme ont changé depuis le 1er janvier 2017.

Tout d’abord, le seuil de déductibilité des amortissements de 18 300 € est maintenu. Mais il va progressivement être restreint selon les quantités de CO² émises.

Ainsi, en 2017, seuls les véhicules émettant une quantité de CO² comprise entre 60g/km et 155g/km, restent soumis à la limite actuelle de 18 300 €.

Pour les véhicules émettant une quantité de CO² supérieure à 155g/km, la limite est de 9 900 €.

 

Par ailleurs, la loi de finances pour 2017 a instauré deux nouveaux plafonds de déductibilité des amortissements en faveur des véhicules de tourisme « propres » :

-Un plafond de 30 000 € pour les véhicules 100 % électriques émettant moins de 20 g/km de CO². ;

-Un plafond de 20 300 € pour les véhicules hybrides rechargeables dont le taux de CO² émis est supérieur ou égal à 20 g/km, mais inférieur à 60 g/km.

Inscrivez-vous à notre newsletter