15 décembre 2021

Janvier 2022 : la cotation Banque de France évolue

PARTAGER

La Banque de France modifie son échelle de cotation, qui passe de 13 niveaux à 22 niveaux afin d’offrir une évaluation plus précise de la santé financière des entreprises cotées.

Qu’est-ce que la cotation Banque de France ?

C’est une note (appelée cotation) qui traduit l’appréciation globale de la Banque de France sur la capacité d’une entreprise à honorer ses engagements financiers à des horizons de un an et de trois ans.

Les analystes de la Banque de France analysent les données comptables et financières des entreprises dont le niveau d’activité est supérieur à 0,75 M€ sur la base d’un ensemble de règles méthodologiques. Cette cotation concerne annuellement plus de 270.000 entreprises.

Qu’est-ce qui évolue ?

La nouvelle échelle de cotation comporte 22 niveaux, contre 13 jusqu’alors.

Les règles méthodologiques restent fondées sur les mêmes principes qu’actuellement avec notamment le maintien des différents thèmes d’analyse existants (solvabilité, liquidité, capacité bénéficiaire, autonomie financière) et de l’analyse qualitative.

Néanmoins, certains indicateurs financiers ont été modifiés au regard de données plus récentes. L’analyse intègre également de nouveaux indicateurs et ratios financiers.

Plus précisément, la granularité a été améliorée :

  • 10 cotes éligibles contre 5 actuellement
  • 8 cotes non éligibles contre 3 actuellement.

Pourquoi une nouvelle cotation ?

La nouvelle échelle de cotation a notamment pour objectif de :

  • répondre aux nouveaux standards européens d’évaluation du risque de crédit,
  • Répartir plus finement les entreprises sur l’échelle de risque (affiner l’évaluation des entreprises éligibles et non éligibles…).

Cette nouvelle cotation utilise des échelons désormais définis par des fourchettes de probabilité de défaut et non plus un taux de défaut moyen, mais utilise aussi des méthodes statistiques récentes.

Source : Banque de France

Inscrivez-vous à notre newsletter